COURSE | NV Stael
route.jpg

Course

Notre parcours vous emmène aux endroits les plus pittoresques de Bruges. Vous pouvez voir les plus célèbres lieux d’intérêt dans une perspective totalement différente. Trouvez plus d’informations sur certains des bâtiments historiques ci-dessous.

begijnhof-1.jpg

1. Béguinage

Le « Béguinage princier Ten Wijngaarde » avec ses façades peintes en blanc et son jardin de couvent silencieux a été créé en 1245. Dans ce havre de paix, inscrit au patrimoine mondial, vivaient jadis des béguines, des femmes émancipées, laïques mais ayant fait vœu de célibat. Aujourd'hui, le Béguinage est habité par des religieuses de l'Ordre de Saint Benoît et des femmes célibataires brugeoises. Dans la Maison béguinale, vous pouvez vous découvrirez ce qu'était la vie quotidienne au XVIIe siècle..

READ MORE
stjan.jpg

2. l’Hôpital Saint-Jean

À l’Hôpital Saint-Jean, représentant plus de huit siècles d’histoire, des sœurs et des frères soignaient les pèlerins, les voyageurs et les malades. La salle des malades médiévale et la chapelle qui en fait partie abritent notamment une collection imposante de pièces d’archives, d’œuvres d’art, d’instruments médicaux et six peintures de Hans Memling. À visiter également : le grenier de Dixmude (Diksmuidezolder), l’ancien dortoir, la chambre des tuteurs attente et la pharmacie.

READ MORE
3olvkerk.jpg

3. l’église Notre-Dame

La tour en brique de 115,5 mètres de l’église Notre-Dame illustre le savoir-faire des bâtisseurs brugeois. À l’intérieur, vous trouvez une riche collection d’art : la « Madone à l’Enfant », de Michel-Ange, mondialement célèbre, de nombreuses peintures, des caveaux funéraires peints du 13e siècle et les mausolées de Marie de Bourgogne et de Charles le Téméraire.

READ MORE
4groeninge.jpg

4. Musée Groeninge

Le Musée Groeninge propose une vue d’ensemble variée de l’histoire des arts plastiques belges, avec pour points culminants les Primitifs Flamands mondialement célèbres. Vous admirerez aussi les prodiges néoclassiques des 18e et 19e siècles, les chefs d’œuvre de l’expressionisme flamand et beaucoup d’art moderne de l’après-guerre.

READ MORE
5huidevetters.jpg

5. Ambachtshuis Huidevetters

belfort.jpg

6. Belfroi & Carillon

La tour la plus importante de Bruges atteint une hauteur de 83 mètres et abrite entre autres un carillon comprenant 47 cloches mélodieuses. Ce symbole de Bruges a été restauré de fond en comble en 2012. Dans la salle d’accueil, les visiteurs ont l’occasion (tout en attendant) d’en apprendre beaucoup sur l’histoire et la fonction de ce beffroi de Bruges conservé en tant que patrimoine mondial. Celui qui est prêt à gravir la tour, pourra s’arrêter dans la trésorerie où l’on gardait, au Moyen-Âge, la charte, le sceau et la caisse de la ville, ainsi qu’à l’étage de l’impressionnant mécanisme d’horloge ou chez le carillonneur. Finalement, après exactement 366 marches, vos efforts seront récompensés par une vue époustouflante sur Bruges et ses environs.

READ MORE
oudgerechtsgebouw.jpg

7. Franc de Bruges

Depuis cette demeure était administrée la campagne brugeoise. De 1795 à 1984, cet édifice fit office de cour de justice. Aujourd’hui, elle abrite entre autres les archives municipales et elle est le lieu du recueil de la mémoire écrite de la ville. La demeure est dotée d’une ancienne salle d’assises et d’une salle renaissance munie d’une cheminée monumentale d’apparat en bois, marbre et albâtre du 16 siècle, réalisée par Lanceloot Blondeel.

READ MORE
vismarkt.jpg

8. Marché aux poissons

À l’origine, on vendait du poisson au coin du Markt, mais étant donné l’odeur gênante, les marchands de poisson furent bannis vers cet endroit-ci. Dans le complexe à colonnes bâti spécialement (1821), on vendait du poisson de mer, un mets délicat et coûteux, accessible seulement aux riches. Aujourd’hui, du mardi au samedi inclus, on peut acheter ici tous les matins du poisson de mer frais.

READ MORE
godshuis.jpg

9. Maisons-Dieu

Le paysage urbain brugeois abrite de nombreuses Maisons-Dieu chaulées, regroupées pour la plupart autour d'un agréable jardin clos. Ces logements sociaux avant la lettre furent construits au 14e siècle par de riches bourgeois ou confréries. Ils offraient un toit aux personnes âgées ou veuves indigentes. Dispersées à travers la ville, 46 Maisons-Dieu ont été conservées et 43 d'entre elles sont toujours habitées par des personnes âgées.

READ MORE
trapgevels.jpg

10. Gable Gradin

poortersloge.jpg

11. Loge des Bourgeois

Au coin de la place Jan Van Eyck se trouve un édifice imposant doté d'une tour. La Loge des Bourgeois (Poortersloge) fut construite entre la fin du XIVe siècle et le début du XVe siècle. Elle servait de lieu de réunion à la Genootschap van de Witte Beer (société de l'Ours blanc), une société de bourgeois. Les grands bourgeois y recevaient les marchands afin que les affaires puissent être menées dans une ambiance décontractée. La loge était idéalement située, puisque les navires de commerce y étaient amarrés avant de décharger leurs biens, et que les entrepôts étrangers se trouvaient à proximité. Le bâtiment abrita l'Académie des arts de la ville entre 1720 et 1890, puis les Archives de l'État de 1912 à 2012.

READ MORE